Soins de Suite et de réadaptation (SSR)

A l’heure actuelle, le retour au domicile concerne plus de 95% des patients opérés d’une prothèse totale de hanche. En effet la rééducation à domicile ou au cabinet d’un kinésithérapeute libéral, est le plus souvent adaptée.

Dans de rares cas, nous pouvons envisager l’hospitalisation dans un soins de suite et de réadaptation (centre de convalescence ou rééducation).

Cette procédure vise à ce qu’un patient soit pris en charge en hospitalisation lorsque son état ou sa pathologie le nécessite.

Cette prise en charge relève d’une mise sous accord préalable « soins de suite et de réadaptation » (MSAP SSR) visant ainsi à diminuer le nombre d’hospitalisations inutiles ou inadaptées en SSR ainsi que leurs conséquences.

Cette démarche doit répondre à des critères bien précis, et définis par l’HAS ;

Afin d’être éligible à un SSR dans les suites d’une prothèse totale de hanche, il faut :
1- Avec complications médicales post-opératoires (sepsis, hématome, défaut de cicatrisation….) pendant 3 à 8 semaines.
2- PTH de première intention ou reprise de PTH avec déficiences associées.
Par exemple patient bénéficiant de deux arthroplasties dans le même temps opératoire, ou antécédents autres d’arthroplasties, de polyarthrite rhumatoïde, d’insuffisance cardio-respiratoire, d’hémiplégie, de maladie de parkinson, de démence…
3- Nécessité d’adaptation (purement matérielle) de l’environnement.
4- Difficultés sociales.

 

Cette décision revient aux centres, et leur accord avant l’intervention doit être obtenu.